Dragonville T2 Encre

DRAGONVILLE,
Tome 2, ENCRE
Auteure :
Michèle Plomer
Éditeur :
Marchand de feuilles

Auteure : Michèle Plomer
Éditeur : Marchand de feuilles

La fabuleuse série Dragonville se poursuit entre le Québec contemporain et la Chine du siècle dernier :

Retour en 1910, en Chine, à Hong Kong, où Li doit quitter son amoureuse, le dragon Lung, après avoir tué des matelots qui assaillaient le corps prostitué et brisé de sa mère amenée à la consommation d’opium par un médecin Anglais, et retour pour la protagoniste 2010 Québécoise rentrant au pays, à Magog, où elle ouvre une boutique d’importation chinoises dans un local où sont peint aux murs un gigantesque dragon et calligraphiés des je t’aime partout.

Oui, mais voilà, le propriétaire de ces murs n’aime pas trop la jeune femme qui n’agit pas selon ses directives ; elle a le malheur d’avoir ses propres idées et ça ne lui est pas acceptable. Oui, mais voilà, la maison familiale, si parfaitement intégrée au paysage et remplie de souvenirs, dérange les visées de promoteurs immobiliers voisins qui veulent le terrain au bord du lac.

Et oscillant entre 1910 et 2010, le roman nous raconte aussi le voyage périlleux de Li, seul Jaune à bord de ce bateau parti pour le Canada alors qu’il a les triades mafieuses aux fesses pour les dettes d’opium impayées de sa mère. Et malgré le passeport et le billet en règle et les vêtements occidentaux qu’il porte bien inconfortablement, les autres passagers trop curieux et gentils en apparence n’acceptent pas tellement sa présence parmi eux… surtout en première classe !

Comment Li pourra-t-il se rendre à bon port et dans cette ville où se trouve un homme pour qui on lui a remis une lettre de recommandation ? Lui qui ne parle pas un mot d’anglais, lui qui ne sait parler  que son dialecte de travailleur du port et ne connaît que son petit monde et la calligraphie enseignée par Lung ?

Le roman est fascinant, et on le lit avec délectation. Li est trop beau, il attire le regard et malheureusement aussi  la jalousie et les méfaits de ceux qui se savent protégés par les habitudes et les conventions  basées sur les classes sociales et les préjugés. Comment faire pour survivre dans un monde de méchanceté agréée et de connivences organisées ?

Le roman est rempli de réflexions aussi vraies que savoureuses et évocatrices, racontant les influences orientales autant qu’occidentales, les impressions et incompréhensions des uns et des autres par rapport aux uns et aux autres.

Vivement le tome 3 ! En attendant, ce tome-ci sera certainement savouré à sa juste valeur.

EXTRAITS

« Les écritures catholiques, où les morts retrouvent la vie, où les prostituées occupent le premier rang parmi les femmes, où les épouses sont ensemensées hors mariage par un indéfinissable esprit, ne pouvaient que brouiller le jugement d’un policier. » (p. 76)

« N’était-ce pas le propre de l’amitié que de passer outre les excentricités et les failles de l’être aimé, et de les chérir même parfois ? » (p. 77)

« Puis, la source du mal déboucha dans la coursive devant lui. Un géant affublé d’une jupe soufflait dans une pipe plantée dans ce qui semblait pour Li être le ventre tendu d’un animal coincé sous son bras. Une cornemuse. Le colosse se dirigeait vers lui d’un pas automatisé. » (p. 82)

« Je me disais que son absence ne briserait pas l’équilibre du décor de la maison et que son expérience comptable serait bienvenue dans mon nouveau commerce. » (p. 98)

L’AUTEURE
Michèle Plomer est née à Cartierville près du parc Belmont. Elle est l’auteure de HKPQ (Prix France-Québec 2010), Jardin sablier (mention spéciale au prix Anne-Hébert 2007, lauréate du prix Alfred-Desrochers 2007, finaliste au prix Radio-Canada 2007, finaliste au prix Archambault 2007) et Dragonville une saga en trois tomes dont le troisième volume (Empois) sera publié en 2013. Elle partage son temps entre le Québec et la Chine, deux géographies qui nourrissent son quotidien et son écriture.

Publications précédentes de Michèle Plomer :
Dragonville, T1, Porcelaine
HKPQ
Le jardin sablier

servicesmontreal.com depuis 2002 Depuis 2002  ServicesMontreal.com
Les femmes dans le monde
Livres sur l’histoire du monde et romans historiques monde

Calendrier Cinéma
Calendrier Théâtre
Calendrier Spectacles
À la Une sur les blogues
Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD
Tous les articles

Publicités

À propos de montreal157

Fondatrice de ServicesMontreal.com en 2002 et auparavant guide chez About.com en 2000, j'écris en ligne depuis 1996. Voir tous les articles par montreal157

One response to “Dragonville T2 Encre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :